La capitale de la luxueuse île de Saint-Barthélemy est à la hauteur de son image. Outre ses boutiques de luxe, on y découvre une ville riche d’autres qualités. Laissez-vous enchanter par son port, ses sites touristiques et culturels, ses plages de sable blanc, ses nombreuses activités nautiques, ses bars et restaurants festifs avec de nombreuses sorties nocturnes.

Vous pouvez visiter la ville facilement à pied et vous imprégner de son ambiance. Partons à la découverte de Gustavia à St-Barth…

Conseils pour bien préparer son voyage à Gustavia

Vous pouvez vous rendre à la capitale de Saint-Barthélemy par avion à l’ouest de l’île. L’aéroport Gustave III se trouve dans le village de Saint-Jean. Il tient son nom du roi de Suède Gustave III, qui régnait sur l’île en 1784. Elle est revenue depuis à la France. Ce petit aéroport avec une piste de 640 mètres seulement n’accueille que des petits avions. Il vous faudra faire certainement escale à partir de Saint-Martin ou de la Guadeloupe.

Mais vous pouvez également vous rendre à Gustavia en bateau. Le port est parfaitement aménagé pour toutes sortes de bateaux. Vous pouvez louer un yacht ou prendre un charter via une compagnie maritime. Des enseignes comme Great Bay Express ou Voyager proposent des voyages réguliers. Des transferts sont prévus à partir des îles avoisinantes comme Saint-Martin ou Anguilla.

Pour séjourner à Gustavia vous pouvez vous rendre dans l’un des nombreux hôtels de luxe. Si vous souhaitez des lieux plus économiques et plus authentiques, choisissez la location saisonnière entre particuliers. Des sites spécialisés dans cette zone géographique diffusent les annonces des propriétaires. On y trouve un grand choix, des photos, des descriptifs, des avis pour choisir tranquillement. Profitez-en pour prévoir également une location de voiture, les transports en commun sont inexistants.

Les incontournables à Gustavia

  • Le paradis du shopping

Tout d’abord, vous ne pourrez pas passer à côté du shopping. Dans l’espace de quelques rues, le Carré d’Or est Le quartier de la mode. Marques de luxe internationales, jeunes créateurs, vendeurs locaux se regroupent dans ce grand centre commercial. On y trouve des vêtements, des parfums, des montres, de l’artisanat. Ce qui attire les touristes, c’est le duty free bien évidemment !

  • Les plages et la mer

Autres sites incontournables, les belles plages de sable blanc face à une mer limpide. Au sud de Gustavia, la plage de Shell Beach se trouve proche de l’ancien Fort Karl. Elle est connue pour ses nombreux coquillages. Les plus téméraires sauteront des rochers surplombant la plage, les autres profiteront des transats. Vous pouvez aussi la découvrir en faisant du snorkeling.

Plus au nord, l’Anse Public est entre Gustavia et le village de Corossol. Elle est parfaite pour les amateurs de sable fin. Il vous faut une voiture pour atteindre. A l’est de Gustavia, se trouve la plage de Saint-Jean. C’est la plage star, grande et très fréquentée. Les amateurs d’activités nautiques, de la planche à voile au snorkeling, s’y plairont. De cette plage vous pourrez admirer les atterrissages de l’aéroport Gustave III.

  • Les sites historiques à St-Barth

Vous pouvez visiter de nombreux sites en vous baladant tranquillement à pied dans la ville.

Commencez par le Port de Gustavia qui se divise en deux parties. Le port de Plaisance vous fera rêver avec son étalage de yachts de luxe. Le port de commerce est impressionnant avec ses immenses cargos venus du monde entier. Continuez avec l’ancienne caserne des Pompiers, un monument rénové pour lui redonner son aspect original. L’acte de rétrocession de l’île à la France y a été signé en 1878. Vous serez étonné par l’architecture de la sous-préfecture, typiquement suédoise.

Le Musée Territorial vous permet d’en apprendre plus sur le patrimoine de Saint-Barthélemy : objets insolites, costumes traditionnels, traditions populaires… Le musée est ouvert toute la semaine sauf le dimanche.

Outre les édifices, vous avez également des sites extérieurs. Par exemple l’Ancre de la Place de la Rétrocession. Elle pèse 10 tonnes. Sa découverte a été faite par hasard : c’est un remorqueur qui l’accroche en 1981. On ne sait pas vraiment d’où elle vient ni de quand elle date. Place Vanadis se trouve le Trident de Neptune, une œuvre remarquable.

Prenez de la hauteur pour visiter le Fort Karl situé sur une colline. Son nom lui vient lui aussi de Gustave III. Il offre une vue imprenable notamment sur la plage de Shell Beach.

Où sortir à Gustavia ?

Vous aurez l’embarras du choix pour trouver des restaurants et des bars. Il y a des établissements pour tous les goûts et tous les budgets.

Le Eddy’s se trouve rue Samuel Fahlberg et propose une cuisine française et créole. Ouvert depuis 1995, il vous accueille de 19h à minuit tous les jours sauf le dimanche. Quelques plats vous mettront en appétit comme les gambas sauvages ou le colombo de la mer.

Si vous recherchez une adresse plus sélect, rendez-vous au Bonito, rue Lubin Brin. Le restaurant se trouve dans une habitation traditionnelle avec une vue sur la baie de Gustavia. Vous pouvez profiter du bar à cocktails et d’un Dj qui s’intègre parfaitement à l’ambiance. Les prix sont à la hauteur du lieu et de la qualité. Comptez entre 35 et 70 euros pour un plat.

Pour un endroit bon et pas cher, Au Régal se trouve Entrée du Bourg de Corossol. C’est un petit snack mais de qualité. Filet de dorade grillée, fricasse de chatrou, demi-langouste grillée mais aussi des cheeseburgers.

Si vous voulez mixer restaurant et sortie, allez au Baz (Bêtes A Z’Ailes) Bar. On y mange de la cuisine japonaise mais on y va aussi pour sa musique live. Des groupes passent régulièrement faire le show. Pour danser et faire la fête, allez à Casa Nikki ou au café Yacht Club.

Et pour terminer, un peu d’Histoire…

En 1651, l’Ordre de Saint-Jean de Jérusalem règne sur l’île de Saint-Barthélémy. En 1674, elle est vendue aux Français. La ville qui ne s’appelle pas encore Gustavia est nommée Le Carénage. Ce nom lui vient certainement de son port naturel ou l’on pouvait caréner les bateaux. En 1784, c’est la Suède qui prend possession de l’île par traité. En 1787, Le Carénage est renommé Gustavia en hommage au roi Gustave III de Suède. A cette époque, il ne s’agit pas d’une ville mais de quelques maisons en bois. En 1847, comme sur toute l’île, l’esclavage y est aboli. Après un cyclone et un incendie dévastateurs en 1852, la Suède se désintéresse de l’île. En 1877, Saint-Barthélemy est rétrocédée à la France après référendum auprès de la population.

Gustavia entre dans une ère plus moderne grâce à Rémy de Haenen. Il construit en 1953 sur un petit terrain dans la savane un aéroport de fortune. Quelques années plus tard David Rockefeller fait construire une villa à l’anse Colombier. Ce sera le début pour Saint-Barthélemy et bien sûr Gustavia d’un tourisme de luxe. Magnifiques villas, bateaux luxueux, hôtels haut de gamme et boutiques de luxe… Gustavia devient la capitale de la jet-set et des milliardaires.

Si vous avez la chance de passer en août, vous participerez à la fête de la Saint-Barthélemy. A Gustavia, les festivités ont lieu quai du Général-de-Gaulle. De même, entre février et mars, le carnaval se fête dans toutes les rues de Gustavia.